A propos de moi
Photo de Patric

En quelques mots

 
Je suis originaire de Bienne, dans le canton de Berne, en Suisse. Je vis actuellement à Epalinges, dans le canton de Vaud. Je suis marié et j’ai un fils.

J’ai commencé la photographie de manière sérieuse en 2013 et cette activité s’est rapidement transformée en une passion dévorante.

Passionné de nature, je pratique principalement la photographie animalière ainsi que la macro.

En plus détaillé

 
Enfant, je rêvais d’exercer un métier en rapport avec la nature et les animaux. Je m’imaginais déjà parcourir le monde afin d’étudier et photographier la faune et la flore.
Adolescent, j’ai pu avoir mon premier ordinateur. Il est probable qu’il ait eu une influence non négligeable sur moi, car j’ai finalement choisi d’étudier l’informatique, métier que j’exerce aujourd’hui encore.

Les rêves d’enfants non réalisés deviennent des frustrations d’adultes

 

Adulte, j’ai pendant longtemps utilisé un compact principalement afin d’immortaliser des souvenirs de vacances.

En 2011 mes rêves d’enfant ont du ressurgir de mon subconscient, car j’ai ressenti le besoin de m’équiper et j’ai acquis mon premier appareil Reflex, un Canon EOS 600D en kit avec son objectif EF-S IS 18-135mm f/3.5-5.6. Au début je l’utilisais comme j’utilisais mon compact, c’est-à-dire exclusivement avec les modes automatiques (Paysage, Portait, Macro,…).

Le début d’une passion

 

Ma femme et moi avons toujours aimé les randonnées en montagne ainsi que les balades dans la nature, mais ce n’est qu’en 2011 que nous avons commencé à multiplier les sorties d’observation oiseaux en famille.
L’objectif du kit s’est très rapidement révélé insuffisant pour photographier les oiseaux. J’ai donc acquis un objectif EF 75-300mm f4.0-5.6 d’occasion. C’était déjà mieux, mais je n’étais pas vraiment satisfait des résultats. Il m’a néanmoins permis de progresser et m’a accompagné un moment. C’est également avec lui que j’ai commencé à m’intéresser aux modes semi-automatiques (Priorité ouverture et Priorité vitesse).

Comme vous l’avez peut-être déjà constaté, pour un photographe, les oiseaux sont presque toujours trop petits et trop loin. J’ai donc rapidement eu envie d’acquérir une focale plus grande. En faisant quelques recherches, je suis tombé sur l’objectif Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS USM (première version). Je le considérais comme l’objectif idéal pour débuter en photo animalière. Sa focale maximale est très intéressante pour les photos d’oiseaux et l’amplitude de son zoom le rend très polyvalent.

Ma femme, ayant eu connaissance de mon projet d’achat, elle en a fait part à toute la famille qui m’a fait une magnifique surprise en se cotisant pour m’offrir l’objet de mes rêves pour mes 40 ans, en février 2014.

La révélation

 

Mes débuts avec le 100-400mm furent pour moi comme une révélation. C’est cela que j’aime, me promener dans la nature, loin de l’effervescence des villes, à l’affût de tout mouvement, aussi furtif soit-il et avec le secret espoir de pouvoir tirer le portrait d’un pic noir, d’un lynx ou d’un castor.

Pin It on Pinterest

Share This