Il y a deux semaines, ma femme et moi avons rencontré un passionné qui nous a parlé des fameux Adonis de printemps (Adonis vernalis) de Charrat qui ne devaient pas tarder à fleurir. Comme le week-end s’annonçait pluvieux et que nous ne voulions pas les rater, j’ai pris congé vendredi et je ne l’ai pas regretté.

L’adonis de printemps est une espèce protégée, car menacée d’extinction. C’est également une plante très toxique, car elle contient un alcaloïde, l’adonidine, dont la dose létale est de 0,6 g pour un homme. A faibles doses elle est utilisée en médecine naturelle notamment en cas d’insuffisance cardiaque légère ou de rythme cardiaque irrégulier. Elle peut également être utilisée pour les crampes, la fièvre et les troubles menstruels.

Cette plante nous intéresse donc pour plusieurs raisons: pour sa beauté, sa rareté ainsi que pour ses propriétés thérapeutiques. J’en profite pour mettre un lien vers le site internet de ma femme Sandra, qui est réflexologue diplômée et qui termine actuellement sa formation de naturopathe: www.naturophyt.ch. Elle pratique dans un cabinet à Lausanne, n’hésitez pas à la contacter via son site.

Pin It on Pinterest

Share This